La Loi MOUEBARA en question – Violences conjugales

La LOI MOUEBARA, du nom de la mère du président Sassou dont on a commémoré le 45e anniversaire du décès ce 8 mai à Oyo, est la loi qui puni les violences basées sur le genre au Congo. Pourquoi ce nom? La ministre Ingani, initiatrice de la loi a répondu: “Mouebara n’a pas subi de violence conjugale, mais elle est ici l’archetype de la femme congolaise qui prend soin de sa famille. Elle a beni le Congo par ses entrailles en lui donnant un fils qu’elle a elevé jusqu’a devenir chef de l’état

Ce qui nous interesse, c’est que cette loi va bousculer les habitudes de plusieurs lorsque les femmes commenceront à porter plainte. Dans les entreprises, à l’ecole il y’aura un temps d’adaptation sur notre langage, les propos que les hommes tiennent aux femmes. Ces dernières sont en effet des aiguilleurs qui conduiront ou non, au respect de ces textes. De l’autre coté, il faudrait éduquer les policiers à enregistrer les plaintes et y donner suite.

Extrait article 14 “constitue un Harcèlement Sexuel toute avance sexuelle Répétée et SANS RÉCIPROCITÉ, une attention sexuelle non sollicitée, une demande de faveurs sexuelles, toute allusion sexuelle ou autre attitude verbale ou physique de nature sexuelle…

L’article le plus controversé de la loi MOUEBARA “Est puni d’un emprisonnement de 1 à 3 ans et d’une amende de 200 mille à 2 millions, Quiconque SANS MOTIF LÉGITIME aura expulsé sa conjointe du foyer conjugal ou aura refusé de l’y ramené ” Article 70Donc, fini les goumins brutaux, l’amour est fini il faut quitter ma maison. Maintenant, les fétiches de la Tchiza sont bloqués par la loi.

Celui qui réjouit le plus de personnes est l’article 18 qui interdit l’expulsion d’une veuve du domicile conjugale ou son exclusion de l’héritage.

TELECHARGEZ LA LOI EN CLIQUANT SUR L’IMAGE CI DESSOUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

6  +  4  =