Et si la pénurie de carburant à Brazzaville était artificielle

Au resto, ce midi, un voisin nous a expliqué que la pénurie de carburant a Brazzaville est artificielle. Selon lui, il y’a d’un côté l’incompétence du ministère à organiser efficacement les réseaux de distribution, mais aussi actuellement la manipulation des transporteurs de carburant.

Ces derniers voudraient bénéficier des mêmes privilèges que ceux accordés aux cimentiers. Dangote avait volontairement arrêté sa production, faisant grimper les prix du ciment dans la capitale alors que le collectif des producteurs de ciment négociait avec le gouvernement pour des conditions plus favorables. Tout porte à croire que la pénurie de carburant actuelle répond à la même stratégie.

Pour l’aller-retour, les 7 péages reviennent à 420 mille fcfa “En réalité ces péages pénalisent les échanges commerciaux, le gouvernement doit réfléchir sur l’idée de réduire leurs tarifs pour tout le monde, ou de supprimer au moins 2 peages.” a t-il conclut.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  −  1  =  3