Opinion: Les devoirs d’une femme célibataire

En vérité, mon petit commerce me permet de me prendre en charge. Je suis célibataire à 31 ans et assez épanouie, je trouve. Je stresse pas pour le mariage, mais je reconnais que j’attends. C’est ça qui énerve parfois, parce que ça te conduit à écouter tout le monde. Quand une femme sérieuse est engagée dans une relation, elle n’accorde plus du temps à un autre homme.

Nous, les célibataires sommes amenées à accorder du temps pour apprécier chaque candidat.Est ce qu’il est tendre? Est ce que c’est un battant? Il veut du sérieux ou il veut juste s’amuser avec moi?

Il y’a de bons baratineurs qui ont réussi à nous faire rêver, et nous avons fermé la porte à d’autres offres, avant de réaliser que nous étions juste un passe temps pour eux, ou qu’ils étaient violents, ou encore déjà mariés.

A chaque rupture tu te remets en question: Comment est ce que j’ai pas vu venir sa ruse? Pourquoi m’a t-il trompé?
Avec le prochain, je serai plus entreprenante au lit, et il te prend pour une trainée, puis se méfie de toi.
Avec le prochain, je serai plus soumise, j’éviterai les contradictions, puis je suis tombée sur le dominant qui voulait j’arrête de travailler pour dépendre entièrement de lui, alors qu’il ne gagnait pas grand chose lui même.
Celui là, je le mettrai à l’aise financièrement, pour qu’il sache que l’argent n’est pas mon problème: Voilà un gigolo que j’ai créé.
Il y’a un que j’ai aidé à lancer son entreprise, puis il s’est remis avec la mère de son enfant.

Les grandes frustrations, c’est ce type qui réussi à te faire rêver pendant 2 mois avant de disparaitre. Puis il y’a les hommes mariés, ces faux types qui croient t’impressionner avec l’argent et les cadeaux! Le comble, c’est se faire draguer par le mari de ta meilleure copine ou de ta sœur. ça te fait pleurer comme si t’es maudite.

C’est en cela que j’envie la femme mariée. Elle a déjà trouvé son homme. Elle n’a plus besoin de perdre du temps avec d’autres, d’écouter des baratins, ou de reflechir dans des analyses si celui là est bien ou non. Elle se débrouille avec celui qui l’a épousé. Je suis fatiguée de cet exercice.

Fatim B
commerçante ivoirienne

NB: Nous n’avons pas de droit sur cette photo. Simple photo d’illustration

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  +  2  =  6