Ouesso: Le violeur présumé a été acquitté

“La 1e fois, il y’avait du sang sur leur drap, il a menti à maman qu’un enfant avait saigné en se taillant les ongles.
Après la 2e fois, j’ai fui chez la voisine et je lui ai raconté ce que le mari de Maman me faisait. Elle l’a rapporté à maman et ma mère ne m’a pas crû.
Il a continué de me violer, chaque fois qu’il en avait l’occasion. J’ai fini par fuir chez mémé et tout expliquer. J’ai raconté mon histoire au procureur et cette première semaine de l’année, au tribunal de Ouesso, je vais la raconter au juge. J’ai 10 ans et je suis victime de viol dans ma famille.”

Le procès s’est tenu dans la première semaine de janvier à Ouesso. Le présumé coupable qui est enseignant de profession, encadreur à l’école du dimanche dans une église locale a eu des bons témoins en sa faveur.

De plus, il y’aurait eu un imbroglio au niveau médical sur l’expertise des médecins. Celui qui soutenait qu’il y’avait eu viol et que la petite n’était plus vierge, ne s’est pas présenté au procès. Il était en voyage.

Chaque citoyen au courant de cette histoire avait son jugement, qui le plaçait dans l’un des camps. La présumée victime à qui la justice n’a pas cru, aura besoin d’un suivi psychologique pour surmonter une éventuelle frustration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  −  2  =  1