Les chantiers de Mbongo à l’hôpital militaire de Pointe-Noire

Ce 11 fevrier 2019 sera ouvert au public, le nouveau service d’urgences medico-chirurgicales de l’hôpital militaire de Pointe-Noire. Il s’agit des anciens batiments du triage et du bureau des entrées qui ont été rehabilités et équipés. Les patients et le personnel de ce service seront dans de meilleures conditions que dans le passé. Il s’agit du enieme action de modernisation initiée par la direction

A son arrivée en 2015, le colonel Mbongo Guy Abel et son équipe ont commencé par construire un petit batiment qui lui sert de bureau et de salle de réunion. Ses détracteurs ont dit qu’il assouvissait son goût du luxe.

Il s’est permis après de transformer une salle du batiment de medecine, en unité de réanimation, avant de faire venir le Dr Ibara Lefaye qui est à ce jour le seul réanimateur diplomé de la ville. Un batiment a été construit pour abriter l’unité de Néonatologie. Cette dernière est tout le temps plein depuis son ouverture. « Il y’a davantage de nouveaux-nés sauvés dans cette ville parce que cette unité a vu le jour » nous a confié Ghislain, un agent de santé. Il semblait fier de voir l’ambulance d’une grande clinique de la place arriver avec un nouveau né prématuré.

On nous a rapporté que le general Olessongo, commandant de la zone militaire et les femmes d’une compagnie pétrolière locale ont soutenu cette volonté en aménageant la cour (place d’arme) et le bâtiment de pédiatrie.

D’autres salles d’hospitalisation ont été aménagées. « Malheureusement les visiteurs et les garde-malades ne nous aident pas » déplore Ghislain. Il nous confie que ces derniers abandonnent fréquemment des salles climatisées ouvertes, jettent des couches dans des toilettes modernes ou s’asseyent à 4 sur le lit du malade.

Il est clair que l’hôpital militaire de Pointe-Noire est en chantier depuis la prise de fonction de sa nouvelle direction. Ces efforts devraient être accompagnés d’actions d’éducation des utilisateurs pour la préservation des acquis. Esperant que cette volonté subsiste pour améliorer d’autres points

R.M

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  −  2  =  1