Quand les pasteurs manquent de réalisme

Les pasteurs occultent Volontairement (?) le volet pratique, terrestre de leurs enseignements. Ils disent que Dieu va bénir, il va faire un miracle, juste parce qu’on prie et qu’on y croit. alors que l’église doit enseigner qu’en plus de semer spirituellement par la prière et la foi, il faut aussi semer physiquement par des investissements, des négociations de partenariats, des actes de bonté, des augmentations de compétences.

A entendre, certains pasteurs, on a l’impression que les factures se paient simplement par la prière devant le guichet de LCDE.

On les comprend, ils sont habitués à l’argent facile des offrandes. Les fidèles n’ont pas cette chance, ils doivent travailler, être rentables par des activités remuneratrices, prospérer par l’augmentation des sources de revenus. C’est Dieu qui ouvre les portes, mais il faut être ouvert au réseautage. C’est Dieu qui bénit le TRAVAIL de nos mains qui espèrent en lui.

Pourtant c’est biblique d’associer des actions physiques au combat spirituel.Abraham est allé se battre pour délivrer Lot et donner la première Dîme (Genese 14). Toujours Abraham qui avec foi et prière attendait le fils de la promesse, devait faire l’effort d’utiliser ses vieux os pour coucher avec son épouse (Romains 4). Faut il parler aussi de Pierre qui avec la promesse devait faire l’effort de rejeter le filet dans l’eau (Luc 5), ou de Paul qui malgré l’assurance que Dieu subviendrait à ses besoins, s’est mis à fabriquer des tentes (Actes 18)?

Nos pasteurs doivent dire franchement aux chrétiens que des actions physiques doivent accompagner nos prières.

Euclide Okolou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6  +  2  =