4 mars 2020

Agrizoom, une solution pour le financement de votre projet agro-pastoral au Congo

Par okibata

Le Congo s’est exposé la semaine passée à Amsterdam pour rechercher des financements pour son secteur agricole. C’était lors de la conférence « Grow Congo » orchestrée par notre gouvernement. Les besoins en investissements dans ce secteur sont estimés à 1 139 Milliards de FCFA selon le ministère de l’agriculture.

Parallèlement, Steve Ndende et son équipe ont lancé l’application Agrizoom pour le financement de votre projet agricole. « Agrizoom est un média web qui promeut l’entrepreneuriat agricole, nous avons un service de financement participatif pour leur trouver des financements, et après le financement notre service ecommerce les aide à écouler leurs produits », c’est ainsi qu’il a résumé ses missions lors de son intervention à la rencontre « Community Days » de février.

Le financement des entrepreneurs agropastoraux

Celui qui a besoin d’argent pour compléter le financement de son projet, contacte Agrizoom avec son plan d’affaires. Il s’engage d’un taux de rentabilité pour les investisseurs potentiels et l’affaire est conclue. Dans ce contrat la structure de Steve Ndende prélève 4% sur le montant levé et 10% sur le montant prévu pour intéresser les investisseurs.

Sur la plate forme, elle propose des projets ayant besoin de micro-financement inferieur à un million de fcfa. Parralélement, elle met en relation les agropreneurs et des investisseurs prêts à engager plus.

Les autres ont la bourse, nous avons Agrizoom

En attendant une plus grande attractivité de la bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (Bvmac), les investisseurs congolais ont l’occasion de placer de petits montants ou plus, selon le profil de chacun, dans des projets qui booste notre production agricole. La culture du financement participatif entre chez nous.

Dans toute entreprise, il y’a des imprévus, il faut donc qu’Agrizoom s’applique à bien selectionner et bien suivre les projets financés pour garder la confiance des investisseurs sur sa plate forme.

Le lauréat du programme Tony Elumelu 2019 sait que toutes ses projections de croissance peuvent être sapés par une mauvaise publicité venue d’éventuels investisseurs insatisfaits. Il est vrai que depuis le lancement de l’application en janvier, son chiffre d’affaires est dominé par le service ecommerce. Il aurait engendré plus de 800 mille fcfa le premier mois, avec plus de 300 kgs de poissons livrés dans des domiciles. C’est d’ailleurs pour cela qu’il envisage d’ouvrir d’ici à Avril, un deuxième site vers le marché Total, en plus de celui de Talangai qui couvre Brazzaville actuellement.

Nous lui souhaitons d’atteindre ses objectifs de s’installer à Pointe-Noire en fin 2020 et en Rdc en fin 2021. Le pays manque de modèles de réussite, pourquoi pas lui ?